SOS Informatique

Je me noie au milieu de tout cet anglais j’essaie de mettre un flux RSS mais je ne peux plus toucher mes widget maintenant, je suis sur l’ordi du chéri, ça ira peut être mieux sur le mien ce soir. Je regardais les sites des personnes que je suis et qui utilisent également wordpress et je vois qu’elles n’ont pas non plus de bouton pour permettre de s’abonner (ça rassure je ne suis pas complétement nouille). Je pense que je trouverai bien quelques choses en attendant même pas abonnés penser un peu à la Blabla et passer voir ses articles et ses vidéos.

Bonne journée à tous.

Paola Truccata alias Blabla

De la magie pour la Blabla

J’ai toujours aimé les mots, je ne suis pas très douée pour les coucher sur le papier mais j’adore lire ceux des autres, j’ai découvert (trop tard ma foi) ce texte de Robert Lamoureux j’ai beaucoup aimé je vous l’offre :

(Parlé:)
Quand à la fin d’un très grand repas
La famille demande à Papa de chanter quelque chose
Papa se lève, sur la table il s’appuie d’une main
Et il chante un refrain très ancien
Qu’il appelle « Histoire de roses »
C’est une chanson très compliquée
Y a quatre refrains quatre couplets sans une seule pose
Et comme il ne se rappelle jamais de la fin
C’est toujours Maman qui lui souffle derrière sa main
(Chanté:) Timide et rose

C’est une terrible histoire dans laquelle
Il est question d’une fille qui meurt à vingt ans
De tuberculose, son père, qui est employé des P & T
Va tous les matins au cimetière porter des gerbes de roses
C’est… c’est très triste
Et le frère de Papa, mon oncle Léon
Lui dit tout de même, à cette époque là les chansons
C’était quelque chose
Vers la fin ça n’va jamais très très bien
Puis Maman lui dit : Allez, allez, ça fait rien
(Chanté:) Timide et rose
(Chanté:)
Je les imagine très bien dans l’temps
Papa tenant par le bras Maman
Timide et rose
Fredonnant déjà cette chanson
Dans la p’tite île de Robinson
Qu’a vu tant d’choses
Maman m’a dit ton père d’ailleurs
N’a jamais pu l’apprendre par coeur
Et c’est la cause pour laquelle je l’ai épousé
Sans moi il pourrait pas chanter
L’histoire des roses

Mes parents depuis qu’je les connais
Chez nous lorsque la dispute naît
Pour pas grand chose
J’prends mon air le plus innocent
Et je fredonne en me trompant
L’histoire des roses
Papa rectifie, continue
Jusqu’à l’endroit qui s’rappelle plus
Et porte close
La paix revient dans la maison
Quand Maman finit la chanson
Timide et rose

Maintenant j’connais cette chanson là
Mais à l’endroit où s’trompe Papa
Quelle drôle de chose
Moi non plus j’m’en rappelle plus bien
Quelles sont les deux phrases de la fin
Et c’est la cause
Pour laquelle j’me fais du souci
Et j’attends d’trouver moi aussi
Timide et rose
Le gars qui voudra pour la vie
M’apprendre à dire comment fini
L’histoire des roses.

Les films d’époque

Vous savez ces robes importables où ces pauvres bonnes femmes pouvaient à peine respirer, tout juste marcher et les hommes avec leurs redingotes, leurs bas, les perruques, les tissus tous plus magnifiques les uns que les autres. La poudre de riz, le fard (qui en a tué plus d’une (et d’un)), le rose au joue, les mouches, le langages ridiculement précieux… Ah Versailles, les rues de Paris envahie par la vermine, les palais vénitiens, la cours d’Espagne, l’Angleterre Élisabéthaine ou celle de Jane Austen, ….

Les histoires de rois, de reines, de courtisanes ou de chevaliers ben moi ça me fait rêver et je regarde tous les films qui se passe du moyen-âge au XVIIIème avec une préférence pour films historiques qui racontent la vraie Histoire.

Un petit pêle-mêle qu’on complètera au fur et à mesure : (je les classerai un de ces quatre)

Film français

Le bossu (1959)

Cyrano de Bergerac

Fanfan la tulipe (vincent perez)

Le libertin

Marquise

La fille de D’Artagnan

Molière

Film Anglais / Américains

Shakespear in Love

Orgueil et Préjugés (BBC)

Orgueil et Préjugés

Raisons et Sentiments

Jane

Northanger Abbey

Angel

Robin des Bois : Prince des voleurs

A tout jamais: une histoire de cendrillon

Deux soeurs pour un roi

L’homme au masque de fer

Braveheart

Présentation

_ Allez mademoiselle présentez-vous.

_ Une vénération pour les bijoux (oh ça brille), une certaine gourmandise pour les savons et les parfums (ça sent bon), une addiction aux produits maquillages (vive les couleurs), un look bien à elle (violet moi? oh si peu de chose) et n’oublions pas les chaussures et accessoires qui prennent eux aussi de la place dans mes placards.

_Une fille? mais vous êtes une fille?

_Oui une fille, une vraie mais pas que. Quand art rime avec musique, théâtre, littérature, peinture mon engouement efface ma superficialité et me fait aimer les beaux mots (les bons aussi) et les belles choses. Un esprit éveillé autant que mon palais qui aime lui les bonnes choses (ah c’est pour ça la taille 50?).

Un boudoir rien qu’à moi pour parler avec vous…